Ce matin…

Ce matin la mer est dans ma tête

Ce bruit si fort, le bruit du ressac

Occupe, vide, remplit et rythme tout mon être.                       

La vague culmine, se déchire, le bruit est si fort à sa chute

Il faut faire quelques pas, pour que cela devienne une rengaine

Seul dans le silence le bruit les vagues

du souvenir assourdissant m’entête    

Elles vont, viennent et reviennent, nostalgie espérance vaine

C’est le chahut dans la tête

Il faut faire quelques pas, s’éloigner pour que cela devienne une rengaine

Il faut juste faire quelques pas.

les photos

X